Mon enfant ne veut plus de son lit à barreaux

Noter cet article

Et voilà, votre bébé a bien grandi et il ne veut plus de son lit à barreaux. Il veut « un lit de grand ». Alors comment le choisir, comment l’aider à passer ce nouveau cap, comment éviter les chutes ? Voici quelques conseils.

A quel âge le changer de lit ?

Il n’y a pas d’âge réel pour qu’un enfant passe d’un lit à barreaux à un lit de grand. Le mieux c’est d’attendre qu’il le demande lui-même, ou qu’il vous le fasse comprendre : en escaladant les barreaux pour sortir par exemple.  En règle générale, un enfant âgé d’environ 2 ans peut dormir dans un lit simple.

Un conseil : permettez-lui de choisir son nouveau lit et de vous aider à le monter. En effet, ça lui permettra de se l’approprier. Choisissez aussi un lit enfant, avec des dimensions pas trop grandes pour qu’il ne soit pas perdu dedans.

Sans barreaux pour l’empêcher de sortir de son lit, votre enfant va avoir tendance à refuser de s’endormir tout de suite. Il va vouloir jouer dans sa chambre dès que vous aurez fermer la porte, où même sortir de la chambre. Rappelez-lui les règles en douceur, et avec de la patience, il prendra l’habitude de faire de beaux rêves dans son nouveau lit.

Comment éviter les chutes ?

Sans barreaux, les premières nuits peuvent être un peu compliquées. Ayant l’habitude des barreaux, l’enfant va chercher dans son sommeil les limites de son lit. Mettez donc le lit contre un mur, où il pourra aller se blottir. De l’autre côté, vous pouvez ajouter une barrière de sécurité, vendue dans tous les magasins spécialisés. Comptez environ une vingtaine d’euros. Sinon, une solution très économique et qui fonctionne : mettre une grande serviette de bain roulée sur elle-même sous le matelas. Le matelas sera ainsi légèrement incliné, et empêchera votre enfant de s’approcher du bord de son lit et de tomber.

Si dans un premier temps votre enfant ne veut pas de son nouveau lit, ou si vous avez trop peur des chutes, vous pouvez tout simplement installer le matelas par terre. Il apprendra ainsi sans risque à dormir sans barrière. Vous pouvez ajouter sur les côtés des coussins ou des matelas de sport, fin mais qui permettront d’éviter à votre enfant de se retrouver sur le carrelage froid de sa chambre.

Des chutes souvent sans gravité

Sachez que les chutes sont rarement graves même s’il faut surveiller l’enfant les heures suivantes. Seules 10% de ces chutes entraînent un traumatisme crânien pour lequel une hospitalisation est nécessaire. La plupart du temps, l’enfant va se rendormir rapidement et n’aura aucune séquelle, hormis parfois une petite bosse.

La première chose à faire en cas de chute, c’est bien sûr de s’assurer que votre enfant ne s’est rien cassé, qu’il est conscient, répond normalement à vos questions. Un calin, un peu d’eau froide s’il s’est cogné, et il devrait rapidement se rendormir.

Surveillez quand même votre « bout d’chou » pendant 24h, et allez aux urgences si :votre enfant se met à vomir,s’il perd connaissance,si vous n’arrivez pas à le réveillers’il a une attitude que vous ne jugez pas normale.En cas de doute, appeler le 15, un médecin pourra vous rassurer.

Laissez un commentaire